Publié dans De vous à moi, Mon Univers

DE VOUS A MOI #7 : Les expressions culinaires

Bonjour à toutes et à tous !.

La langue française est aussi riche que la gastronomie et beaucoup d’expressions proviennent de l’univers culinaire, avec des comparaisons aux fruits, légumes, animaux, ustensiles, caractère, comportement, etc.
Et c’est en cherchant et en ayant l’oreille attentive que je me suis aperçue que tout au long d’une journée, ce n’est pas une mais des dizaines d’expressions qui sont employées sans qu’on y prête gare.
Ne sachant pas par quel bout commencer, j’ai opté pour le terme « manger », qui me semble être la base (et il fallait bien commencer par quelque chose!).
Voici donc une liste non-exhaustive de 30 expressions autour du terme « manger », je vous souhaite une bonne lecture et peut-être des découvertes dans cet article qui « ne mange pas de pain »…..

eat-2064944__340

Expressions sur la manière de « manger » :

« manger sur le pouce » : manger rapidement.
Cette expression est apparue au XIXe siècle et renvoie certainement au pouce que l’onutilise beaucoup lorsque l’on manie un couteau et des tranches de pain, autrement dit lorsque l’on prend un repas rapide.

« manger avec les doigts »: Se nourrir sans couverts, avec les doigts tout simplement.

« manger avec un lance-pierre » : Manger très rapidement et peu.
Le lance-pierres est une arme avec laquelle on peut effectuer des tirs de pierre très rapides, mais pas toujours précis. Par analogie, on utilise l’expression « avec un lance-pierres » pour toute chose qui se fait rapidement et sans précision.

« manger comme quatre »ou « manger comme un ogre » : manger en grande quantité.

« manger comme un chancre » : Manger beaucoup.
Cette expression date du XVIIIe siècle. Le chancre est un mot latin qui désigne un cancer ou une tumeur qui a la particularité de s’étendre en dévorant ce qui l’entoure.

« manger à s’en faire péter la sous-ventrière »: Manger trop.
Cette expression date du XIIe siècle. A l’époque, la sous-ventrière était un harnais passant sous le ventre du cheval et qui lui permettait de tracter. Lorsqu’il mangeait trop d’herbe, la sangle pouvait se mettre à craquer. Adaptée aux hommes, cette expression pourrait s’assimiler à desserrer sa ceinture.

Expressions en rapport à l’argent :

« manger à l’oeil » : Manger gratuitement.
Au XIXe siècle déjà, on disait « avoir un repas à l’oeil », pour signifier qu’on l’obtenait à crédit. Cette expression pourrait provenir de « ne payer que de sa personne », qui signifie que celui qui rendait un service ne le faisait sans aucune autre garantie que l’apparence de son client. Egalement, on disait en provençal : « compra à l’uéti » qui signifiait « acheter sans peser », donc acheter en estimant seulement le poids. Ensuite est apparue l’expression « faire un oeil à quelqu’un » pour figurer qu’on lui faisait crédit. Par extension, « consommer à l’oeil » aurait pris le sens de « gratuitement ».

« manger aux frais de la princesse » : Manger gratuitement.
Cette expression signifie que l’on bénéficie de quelque chose gratuitement, payé par une personne riche, une entreprise ou une administration. On l’emploie depuis 1828.

« manger son pain blanc »: Traverser une période faste.
A la Renaissance, le pain est devenu un aliment très populaire. Les paysans cuisaient eux-mêmes leur pain, qu’ils préparaient à base des céréales qu’ils réussissaient à se procurer. Ils n’avaient donc que du pain noir. Les nobles, eux, mangeaient du pain blanc, préparé à base de farine blanche, plus raffinée, donc plus coûteuse. Par analogie, on dit d’une personne qui traverse une période prospère qu’elle « mange son pain blanc ».

« manger son pain blanc en premier » : Commencer par le meilleur et finir par le pire.
Cette expression date du XVIe siècle. A l’époque, les pauvres mangeaient du pain de couleur grise, signe d’impureté alors que la classe bourgeoise avait droit au pain blanc. Cette expression signifie commencer par le meilleur et remettre le reste à plus tard.

« manger son pain noir »: Pain à base de farine de seigle, de sarrasin et de froment Expression qui s’emploie pour qualifier une nourriture de pauvre en référence au pain que mangeaient les paysans en opposition au pain blanc que mangeaient les gens qui appartenaient à la cour du Roi. Elle revêt une connotation négative.

« ça ne mange pas de pain »: Cela ne coûte rien.
Expression du XVIIe siècle, le « pain » représente l’aliment de base, il a donc une importance notable. Le pain est essentiel dans l’alimentation de l’homme. Le verbe « manger » signifie ici « coûter ». Ainsi, ce qui « ne mange pas de pain » est ce qui ne coûte pas cher ou qui n’aura pas de conséquences très graves.

« manger son blé en herbe »: Dépenser de l’argent que l’on n’a pas encore reçu.
Ce dicton remonte au XVIe siècle et concernait essentiellement les agriculteurs. Le blé n’acquiert en effet sa valeur qu’une fois arrivé à maturation et se révèle sans valeur auparavant. Celui qui mange son blé en herbe est donc celui qui dépense son argent avant de pouvoir en jouir réellement.

Expressions avec des animaux :

« manger comme un cochon »: Manger, se nourrir salement en se tachant.
Variante familière: « manger comme un porc » : manger beaucoup et vite.

« manger la grenouille » : dépenser des sommes dont on n’est que le dépositaire.
Cette expression française date du XVIIIe siècle. A l’époque, les tirelires où l’on plaçait ses économies n’avaient pas la forme d’un cochon mais d’une grenouille. Cet animal était donc le symbole des économies ; manger la grenouille signifiait dilapider son épargne.

« les loups ne se mangent pas entre eux » : les gens malhonnêtes ne se nuisent pas.

« manger comme un moineau » : avoir un petit appétit.
L’expression date du milieu du XVIIIe siècle. Elle évoque le moineau en train de manger, dans le sens où ce dernier se nourrit peu par rapport aux humains. De ce fait, lorsqu’un homme mange peu, on fait allusion au moineau, pour illustrer son petit appétit.

« manger de la vache enragée » : Cette expression date du XVIIIe siècle. A l’origine, elle désignait une personne pauvre qui était réduite à manger de la viande provenant de bêtes malades pour combler sa faim. Aujourd’hui, elle désigne une personne énervée et fait allusion aux hommes contaminés par un animal enragé.

« manger du lion » : être très en forme.
Cette expression est une métaphore qui fait référence au roi des animaux. Le lion, animal noble, est un symbole de force et d’agressivité. Etre comparé à lui signifie réunir, sur un court instant, toutes ses qualités : l’énergie, le courage et la volonté. L’expression remonte à l’époque des colonisations chrétiennes où les croisés découvrent les animaux de la jungle.

« manger avec les chevaux de bois »: Ne rien avoir à manger.
Cette expression date du XXe siècle. Elle fait référence aux chevaux en bois que l’on trouve dans les manèges qui n’ont pas besoin d’être nourris. De plus, les tours incessants les empêchent d’en attraper. Il s’agit donc d’une allusion aux personnes qui n’ont rien à manger.

Expressions de comportement :

« ne pas manger de ce pain là »: Refuser une action jugée immorale.
Le pain est l’un des aliments les plus partagés. Celui qui partage le pain peut inviter à un repas pour exposer ses plans, qui peuvent être immoraux. Refuser de manger de ce pain-là, c’est alors refuser de participer à l’action.

« manger son chapeau » : être contraint de changer radicalement d’opinion. Reconnaître son erreur. Cette expression d’origine anglaise est assez récente en France. Il s’agit d’une métaphore de quelqu’un qui avouerait s’être trompé, mais reconnaîtrait difficilement son erreur.

« manger à tous les râteliers » : Profiter d’un maximum de choses sans scrupule.
Cette expression date du XVIIIe siècle. A l’époque, un râtelier était une mangeoire accrochée au mur et facilement accessible à tous les animaux, il était donc facile de manger dans celle du voisin ! Adaptée aux hommes, cette expression signifie profiter de quelque chose sans scrupule.

« manger le morceau » : Avouer quelque chose.
Cette expression argotique date du XVIIIe siècle. A l’époque, la police utilisait le jeûne pour faire avouer les coupables. Sans nourriture, ils finissaient par craquer et avaient le droit de manger. Expression synonyme : « se mettre à table ».

« manger la consigne »: Ne pas respecter une recommandation ou l’oublier.
Cette expression est apparue au milieu du XIXe siècle. Manger désigne ici le fait de ne pas respecter quelque chose. Le verbe évoque, de manière imagée, le fait de faire disparaître une chose.

« manger quelqu’un de caresses/de bisous »: Submerger quelqu’un de caresses/de bisous, assouvir sa passion pour quelqu’un.

« manger dans la main de quelqu’un » : être soumis et dépendant de quelqu’un. Manger dans la main de quelqu’un signifie que l’on est comme une bête sauvage qui aurait été apprivoisée par une autre personne et qui aurait perdu tout instinct de survie naturel. Notre vie dépendrait alors totalement de cet individu, et, par extension, nous lui serions très soumis.

« être bête à manger du foin » : être idiot.
L’expression date de la fin du XVIIIe siècle, ici on utilise l’adjectif bête, pour qualifier une personne idiote. Le mot foin illustre une chose négligée, avec peu de valeur. De plus, ce dernier est une herbe mangée par les animaux et non les humains. Ainsi, le fait de mettre en scène le foin, amplifie le côté stupide de la personne.

Autres expressions :

« il y a à boire et à manger »: Expression pour parler d’un liquide trouble et épais Par extension, l’expression est aussi utilisée pour parler de quelque chose qui a un double sens, une double signification, pour parler d’une situation qui pourrait avoir deux issues possibles ou désigner une situation qui contient du bon et du mauvais.

 

« manger les pissenlits par la racine » : être mort et enterré.
Cette expression date du XIXe siècle, et fait allusion aux plantes qui poussent rapidement sur une terre fraîchement retournée, ce qui est souvent le cas lors des enterrements. Celles-ci se propagent alors sur les tombes, on les assimile donc à la nourriture des morts.

Un commentaire sur « DE VOUS A MOI #7 : Les expressions culinaires »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s